4L Trophy : l’épopée finale de la 4L Loctser dans le désert marocain !


Par Locster le 29/02/2016 | 1 601 | , , ,

Désormais allégés de nos dons que nous avons remis à l’association Enfants du désert à notre arrivée, nous avons attaqué notre premier jour de piste ce mardi. A ce propos, nous avons pu apprendre que notre « modeste » participation à cette collecte, dont le fruit s’est élevé à plusieurs dizaines de milliers de kg, sera par la suite équitablement redistribuée aux enfants à la fin de l’année scolaire, sous forme de pack.  Nous avons d’ailleurs pu rencontrer quelques-uns de ces enfants tout au long de notre traversée du désert. Nous avions 100 km à y faire le premier jour et 90 le deuxième. Munis d’une boussole et d’un roadbook, il s’agissait de s’orienter sur les pistes et d’arriver avec le moins de km possible au conteur.

Ainsi, nous avons roulé toute la journée au milieu du désert avec nos nouveaux amis, à quatre équipages. Il est époustouflant de voir que la 4L traverse la piste plus aisément qu’un 4*4. Les premiers km sont cependant très impressionnants. Nous devons évoluer entre énormes cassis, monstrueux cailloux, sanguinaires oueds remplis de sable et effrayants dénivelés… La voiture souffre beaucoup et nous sommes secoués dans tous les sens. La poussière s’infiltre partout dans l’habitacle et nous voilà bientôt tout ensablé. Nous sentons les cailloux taper avec violence contre le bas de caisse, ce qui ne nous rassure pas. Le long du chemin, c’est une hécatombe : des dizaines et dizaines de 4L en panne sur le bord de la piste. Quant à notre petit groupe, un équipage à perdu sa ligne d’échappement sur le chemin et un autre à cassé son bras de direction. Heureusement, un de nos amis est mécano et répare toutes les pannes au fur et à mesure.

Finalement, entre multiples réparations, longues pauses déjeuner, dégagement des voitures ensablées dans les oueds,  contemplation des somptueux paysages et foot avec les enfants qui sortent d’un peu partout, curieux et pieds nus, nous sommes arrivés au camp parmi les derniers. Cependant, comme nous avons économisé nos km sur la piste par un bon guidage, nous sommes arrivés 218 sur 1200 au classement général. Le plus encourageant est que notre 4L n’a eut aucun problème, c’est une vraie bête de compétition.

DSC_0408

La 4L Locster dans le désert

DSC_0418

Pause déjeuner

Contactez-nous

Ils nous font confiance

Dans l'actualité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour nous permettre de vous proposer des contenus pertinents au regard de vos centres d'intérêt et pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus.